Grande roue de la place de la Concorde, Paris, par un coucher de soleil d'hiver

Hiver parisien

Place de la Concorde, il y a quelques années. Un soleil d’hiver se couche sur l’obélisque, la tour Eiffel au loin. Je reste fixée sur la grande roue, son rythme lent et régulier, sur les arbres nus, graphiques, basiques. Un sentiment de calme se dégage, de sérénité, presque d’éternité.

Grande roue de la place de la Concorde, Paris, par un coucher de soleil d'hiver
Grande roue de la place de la Concorde, Paris, par un coucher de soleil d'hiver
Grande roue de la place de la Concorde, Paris, par un coucher de soleil d'hiver
Grande roue de la place de la Concorde, Paris, par un coucher de soleil d'hiver
Grande roue de la place de la Concorde, Paris, par un coucher de soleil d'hiver
Grande roue de la place de la Concorde, Paris, par un coucher de soleil d'hiver
Grande roue de la place de la Concorde, Paris, par un coucher de soleil d'hiver
Grande roue de la place de la Concorde, Paris, par un coucher de soleil d'hiver

Laisser un commentaire